Accueil » Brèves » Chapitre III – Cauchemar dans la 5ème Av.

Chapitre III – Cauchemar dans la 5ème Av.

chapitreiii

Chapitre III

Il est 7h. Inutile de rester dans cette chambre à ruminer.

Je vais d’abord faire une déposition à la police et ensuite j’irais rechercher des informations pour la retrouver.

L’air frais de Manhattan me réveille de ma torpeur. Je vais héler un taxi pour me déposer au poste de police.

Dans la rue, les gens me regardent étrangement. Je ne suis pas rasé et je porte les mêmes habits de la veille, un peu froissés. Je dois faire peur. Ils me prennent peut-être pour un voyou qui a dormi dans la rue. Sauf que je n’ai pas encore dormi.

Soudain je me rappelle que j’ai oublié tous mes papiers à la réception de l’hôtel, juste après avoir payé la note. Je me retourne pour rebrousser chemin et là, c’est le choc.

Je n’avais pas vu cette voiture qui était en train de tourner pour s’engouffrer dans la rue parallèle. J’étais distrait, je pensais à la déposition que j’allais faire. Je pensais à elle.

C’est le trou noir. J’ai l’impression de flotter dans les airs. Je ne vois rien mais j’entends des voix qui sont de plus en plus proches. Puis, plus rien. Je sombre dans un gouffre de plus en plus profond.

J’ai froid et j’ai mal partout. J’ouvre les yeux et je ne reconnais pas ces murs blancs et toutes ces personnes qui sont présentes dans la pièce. J’ai quand-même la force de demander où je me trouvais. On me répond que suite à un accident, je suis à l’hôpital et je suis resté deux mois dans le coma… Hôpital ? Accident ? Coma ? Aucun souvenir.

On me pose tout plein de questions auxquelles je n’ai pas de réponse. Je ne sais pas, je ne me rappelle pas. Verdict : amnésie suite au traumatisme crânien.

Qui suis-je ? La peur de l’inconnu me tiraille le ventre. Trop épuisé pour y penser, je sombre à nouveau dans le gouffre.

Je me réveille à nouveau. Combien de temps avais-je dormi ? Une infirmière me sourit. Elle me demande si j’ai encore mal quelque part. Je réponds que je n’ai pas de douleur mais les idées un peu embrouillées. C’est normal, mais je ne devais pas m’inquiéter, on prend bien soin de moi.

Elle tente de me rassurer en me disant que le médecin s’est renseigné auprès de la police pour savoir si quelqu’un avait signalé une disparition. Pour le moment, aucune disparition ne correspondait à mon profil.

Personne ne me cherche ? Je ne manque à personne ? Mais enfin, ce n’est pas possible ! Etais-je seul au moment de l’accident ? Apparemment, oui. Et en plus, aucun papier sur moi. Impossible, pour le moment, de m’identifier.

Quel cauchemar ! J’ai envie de fermer les yeux et de ne plus me réveiller. Je suis désespéré.

Quelques jours après mon deuxième réveil, le médecin m’annonce que je pourrais sortir d’ici la fin de la semaine. Mais pour aller où ? Je ne sais pas qui je suis et par conséquent je ne sais pas où aller…

Le médecin se veut rassurant. Ils ne vont pas me lâcher dans la nature, tout seul, tant que je n’aurai pas retrouvé la mémoire. Ils me transfèrent dans un autre établissement où on m’aidera à retrouver la mémoire. Et c’est censé me rassurer ?

J’essaie de me rappeler quelque chose de mon passé. Mais aucun souvenir ne me vient à l’esprit. C’est comme si je n’existais pas. Je ne suis même pas une personne, étant donné que je n’ai pas d’identité. Mais qui suis-je ? D’où viens-je ? Pourquoi personne ne me cherche ? Où est ma famille ? Peut-être que je n’ai plus de famille. Peut-être que je n’existe pas.

J’ai la tête qui va exploser.

C’est la fin de la semaine et je vais bientôt sortir de cet hôpital. J’ai peur. Depuis mon réveil, c’est mon seul point de repère. Je ne connais rien d’autre. Les médecins et les infirmières sont ma seule famille. Que vais-je devenir ?

Je suis épuisé. C’est ma dernière nuit à l’hôpital.

Demain est un autre jour.

A suivre…

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s