Cher Père Noël

Père Noël

 

Les fêtes de fin d’année approchent à grands pas… Tout le monde est dans la frénésie des achats /cadeaux de Noël… Le moment est venu de faire une petite réflexion à ce sujet.

Je tiens à préciser, qu’il serait préférable de ne pas faire lire cette lettre aux enfants / ou adultes qui croient encore au Père Noël.
Je sais que je vais me faire des ennemis à cause de ce billet, mais j’en assume l’entière responsabilité !

Cher Père Noël,

Je t’écris cette lettre pour te dire que je ne t’aime plus … et ça ne date pas d’hier…
En plus, je sais que tu n’existes pas…

Donc ça peut paraître contradictoire d’écrire une lettre à un personnage qui n’existe pas, mais je vais quand-même le faire. Si je ne t’aime plus, c’est parce que tu m’as causé pas mal de soucis par le passé.

Quand on est gamins, on nous dit d’être sages autrement tu n’apportes pas de cadeaux : ça traumatise déjà pas mal. Et d’ailleurs, comment tu sais si les enfants ont été sages ou pas ?

Parce que toute la question est là !

J’ai quand-même l’impression que les parents (pas seulement les miens) t’ont utilisé un peu trop souvent comme « excuse » mais surtout comme un moyen de nous manipuler pour qu’ont leur fiche la paix…

Et maintenant parlons un peu des milliers de lettres que tu reçois des enfants. On te demande quoi ? Des jouets ou des bricoles qu’ils ont vu dans un journal ou un magazine (qui arrive en général pendant les fêtes). Comment on appelle ça ? Pousser à la consommation ! Tu trouves ça normal ?

Et tous ces jouets que tu amènes chaque année à des millions d’enfants, ce sont des tonnes de cochonneries en plastique non recyclables, qui fonctionnent à piles et qui sont produits par….. des enfants !!! Et ces enfants, qui au passage sont pauvres, ne peuvent même pas se permettre de t’écrire une lettre pour te demander des cadeaux…. Quel paradoxe !

Alors maintenant, tu comprends pourquoi je ne t’aime plus ?

Au fait, pourquoi on ne t’écrit pas pour te demander des trucs du genre : « je veux la paix dans le monde » ou bien « une planète propre où il fait bon vivre » ?

Peut-être parce qu’on ne trouve pas ça dans les catalogues….

Et bien, voilà ce que moi je veux** :

  • je veux que les personnes malades guérissent au plus vite
  • je veux que les enfants orphelins trouvent une famille
  • je veux que personne n’ait à s’inquiéter pour manger, boire et vivre
  • et pour finir, je veux voir les êtres humains commencer à s’inquiéter pour les autres

**ce sont des termes que j’ai repris d’une image trouvée sur le net,  mais ça colle parfaitement au message que je veux faire passer !

J’espère qu’un jour les humains réaliserons que les plus beaux cadeaux ne se trouvent pas dans un magazine…

Sur ce, je vous souhaite quand-même un Joyeux Noël et de belles fêtes de fin d’année !

Surtout ne zappez pas ! Mes chroniques reviennent en janvier !

(pour réagir à ces chroniques, vous pouvez soit laisser un petit commentaire, soit m’écrire à : tiffany.chroniques@gmail.com)

 

Publicités

The Miracle Morning

miracle_morning

Je vous rassure, je ne vais pas écrire de chroniques en anglais, ni vous faire un cours sur les miracles… Mais je vais vous parler d’un autre livre (pour changer)…. que j’ai lu…. 😉
Miracle Morning est un livre de Hal Elrod, qui était seulement en anglais au départ. Mais comme on trouve de tout sur Internet, j’avais trouvé un résumé complet en français de cette technique (d’ailleurs maintenant on le trouve aussi traduit en français dans toutes les bonnes librairies).
Donc, comme je suis du genre à vouloir tester toutes les méthodes pour vivre mieux, j’ai décidé de tester aussi celle-ci. Le seul truc qui me dérangeai un peu dans l’histoire, c’était le fait de devoir mettre le réveil une heure plus tôt…. Gloups…… Déjà que j’avais de la peine à me réveiller avec trois réveils…. Mais j’ai quand-même essayé !
Tout ce que je peux vous dire, c’est que j’ai adoré ! D’accord, je ne suis peut-être pas tout à fait réveillée quand je commence mes routines du matin – surtout si j’ai peu ou mal dormi – mais j’arrivais à faire tous les SAVERS (peut-être pas dans l’ordre… mais ça c’est une autre histoire).

Je dois quand-même être honnête : quand j’ai lu le livre, j’ai fait la bonne « écolière » et j’ai tenu quelques semaines. Mais, par la suite, je n’ai plus été aussi assidue ! Dommage…
Il me faudra tout reprendre et y mettre un peu plus de bonne volonté avant de pouvoir affirmer d’avoir acquis cette habitude 🙂

Mais je ne désespère pas… je vais mettre en pratique la méthode Kaizen (dont je vous parlais dans une précédente chronique) : un petit pas à la fois !

Et vous, vous avez aussi des routines du matin ?

À la semaine prochaine.

(pour réagir à ces chroniques, vous pouvez soit laisser un petit commentaire, soit m’écrire à : tiffany.chroniques@gmail.com)

 

 

 

Les chats

chat

Bon, exceptionnellement, on ne va pas parler de lecture aujourd’hui, mais d’animaux. J’adore les chats ! Au fait, j’aime tous les animaux, mais je craque pour les chats. J’en avais que deux, mais c’est juste parce que j’ai un petit appartement… autrement j’en aurai eu certainement plus… Avant mes deux petites pestes, j’ai eu un chat pendant 19 ans et quand il est « parti », je m’étais jurée de ne plus jamais reprendre de chat parce que j’avais eu vraiment trop de chagrin. Mais voilà, il ne faut jamais dire jamais. Après 10 ans, je me suis retrouvée, bien malgré moi, avec deux chats en pension. L’histoire est un peu longue pour cette petite chronique, mais si vous voulez, vous pouvez la lire ICI . Après 3 mois d’adoption, le plus âgé, qui avait déjà 20 ans, est décédé. Le petit jeune de 3 ans a fait une petite déprime et il a commencé à miauler jour et nuit… J’ai vécu un enfer ! Environ une année après, j’ai décidé d’en prendre un autre pour lui faire compagnie… Cette fois-ci je voulais un chaton, étant donné que j’avais toujours eu des chats déjà adultes. Et c’est comme ça que ma petite Chanel (… ma domestiquée) était arrivée dans ma vie ! Je vous assure que je ne rigolai pas tous les jours ! Entre les petits dégâts quotidiens et les poils qui volaient partout…. je n’avais vraiment pas le temps de m’ennuyer ! Mais je ne regrette rien ! C’était un bonheur indescriptible de l’avoir à la maison avec Filou. Après, les circonstances ont fait que Filou est de nouveau tout seul (mais ça, c’est une très longue histoire que je vous raconterai une autre fois). Vous voyez : même s’il y a des mauvaises nouvelles quasiment tous les jours dans les journaux, on peut parler de choses agréables.
Et vous, vous avez des animaux à la maison ? Lesquels ? Et quels bonheurs vous procurent-ils ?

À la semaine prochaine.

(pour réagir à ces chroniques, vous pouvez soit laisser un petit commentaire, soit m’écrire à : tiffany.chroniques@gmail.com)

 

Kaizen

Kaizen

Un petit pas peut changer votre vie

 

Etant donné que je veux vous parler uniquement de choses positives, je reviens sur le sujet de ma dernière chronique : la lecture.
Il y a un petit ouvrage que j’ai lu et qui s’appelle « Un petit pas peut changer votre vie » de Robert Maurer. Je l’ai lu en parallèle d’un autre livre de Lilou Macé (je vous parlerai d’elle dans une prochaine chronique).
Je sais, ce n’est pas bien de lire deux livres en même temps, mais ce ne sont pas deux « sujets » trop différents, alors j’arrive à gérer. Donc, ce livre de Robert Maurer parle de la voie du kaizen. Évidemment je ne savais pas du tout qu’est-ce que c’était ce truc appelé kaizen… Alors, comme je le fais souvent, j’ai fait appel à mon pote Google qui m’a donné un tas d’informations intéressantes. Mais ça ne m’a pas empêché de lire la fin de ce petit trésor.
Quand nous sommes insatisfaits de notre vie, nous avons souvent tendance à penser que seul un changement radical peut nous sortir de là. Et nous voilà découragés à l’avance devant l’ampleur de la tâche. Or il existe une alternative, une méthode simple consistant à se fixer des objectifs modestes et progressifs, à se concentrer sur de petits efforts plutôt que de s’engager dans de grands travaux : c’est le kaizen, utilisé par des entreprises japonaises dans les années 1950, et que l’auteur a mis en pratique avec des patients, dont il relate ici l’histoire. Une analyse de nos comportements pleine de finesse et de compréhension, avec des exercices pratiques qui nous aident à dépasser nos résistances, à avancer à petits pas pour des bonds de géants.

Je ne vous l’ai pas encore dit, mais j’ai une bibliothèque qui déborde de livres ! Je ne les ai pas tous lu, mais même ceux que j’ai déjà lu, je n’arrive pas à m’en débarrasser.
Peut-être qu’un de ces quatre, je devrai organiser une petite brocante pour que d’autres personnes puissent profiter de tous ces livres. En attendant, je suis dans ma période « dévoratrice de livres ». Dès que j’ai un moment de libre, soit je lis, soit j’écris.
Ce sont mes deux passions ! Mon rêve de gamine c’était de travailler dans une bibliothèque… mais pas pour scanner des codes barres… je rêvais d’être entourée de livres de toutes sortes et de pouvoir lire toute la journée ! Ensuite j’ai commencé à rêver de scénarios, de critiques de livres… Ben quoi ? On peut toujours rêver !

Et vous, c’était quoi vos rêves de gamins ?

À la semaine prochaine.

(pour réagir à ces chroniques, vous pouvez soit laisser un petit commentaire, soit m’écrire à : tiffany.chroniques@gmail.com)

Aimer lire

lire

Vous aimez lire ? Oui ? Ça tombe bien, moi aussi. Et si on partageait nos lectures inspirantes pour se mettre de bonne humeur dès le réveil ?
Je ne vous dit pas de commencer à lire à 6h du matin juste pour être de bonne humeur… ça ne va pas le faire. Pour être heureux et de bonne humeur le matin, il faut se préparer la veille. Eh oui ! Vous avez remarqué que si vous allez vous coucher de mauvais poil, le matin vous êtes grincheux ? Ne me dites pas le contraire, j’aurais de la peine à vous croire, même avec toute ma bonne volonté. Par contre, si vous lisez ou écoutez quelque chose d’agréable le soir juste avant de vous coucher, je peux vous garantir que vous vous réveillerez avec le sourire.
Je vois, vous êtes sceptiques et vous ne me croyez pas… Ou bien vous croyez que je vous mène en bateau… J’aimerai juste préciser une chose : tout ce que j’écris ici, soit je l’ai testé, soit je l’ai vécu personnellement. Si ça ne devait pas être le cas, ce sera précisé. Donc, pour revenir à nos moutons, le fait de « préparer » son bonheur juste avant d’aller se coucher est effectivement une bonne chose pour se réveiller de bonne humeur le matin. Mais comment faire ? Là, je peux vous garantir que vous avez des tonnes de solutions ! Il suffit juste de chercher un peu. Et si vous aimez lire, vous avez des ouvrages inspirants que vous pouvez trouver dans les bonnes librairies. Mais vous avez aussi un outil impressionnant qui peut vous donner un petit coup de main si vous ne savez pas par où commencer. Il s’agit de mon pote Google ! Je sais, il y en a beaucoup qui n’aiment pas vraiment cet outil, mais justement, chacun est libre de choisir ce qu’il veut… je n’impose rien. Je donne juste mon avis. Et d’ailleurs je n’ai aucun contrat de pub ou autre avec Google 🙂
Et vous, vous lisez quoi pour vous inspirer ?

À la semaine prochaine.

(pour réagir à ces chroniques, vous pouvez soit laisser un petit commentaire, soit m’écrire à : tiffany.chroniques@gmail.com)

 

Les chroniques de Tiffany

tiffany

Pourquoi avoir choisi ce pseudo pour mes chroniques ? C’est la question que l’on m’a souvent posé lorsque j’ai commencé à écrire des chroniques. C’est très simple.
Vous connaissez tous Audrey Hepburn dans le fameux film « Diamants sur canapé » ?
Je sais, ce n’est pas un film très récent, il est sorti en 1961 ! Quand je l’ai vu pour la première fois, j’ai été subjuguée par ce film. Je ne saurai dire exactement pourquoi, mais c’est le genre de film qui vous marque et qui reste gravé dans votre mémoire. Je n’irai pas jusqu’à dire que c’est un film culte, mais presque…
Quel rapport avec Tiffany, me direz-vous ? Et bien, la première fois que j’ai vu ce film, c’était en italien, vous comprendrez tout de suite le rapport : Colazione da Tiffany. Ce qui est la traduction du titre anglais « Breakfast at Tiffany’s ». Je vous le disais : quand quelque chose vous marque, et bien c’est pas pour rien !
D’autre part, il y a aussi ce projet qui me trotte dans la tête depuis pas mal de temps. Créer un magazine féminin (devinez comment il s’appellera ?...) qui sera un peu genre « agenda » et, chose très intéressante, il ne contiendra pas de pub. Oui, parce que franchement, y en a un peu marre d’ouvrir un magazine en pensant y trouver des articles intéressants et on tombe sur des pages de pubs à ne plus en finir ! Vous croyez que j’exagère ? Voyez par vous-même. Allez acheter un magazine (féminin), n’importe lequel (je ne veux pas faire la pub pour l’un ou pour l’autre) et dites-moi combien y a-t-il de pages sans publicité ? Je suis consciente que c’est ce qui fait vivre le magazine, mais à mon avis, il peut y avoir d’autres solutions. C’est ce à quoi je travaille pour mon futur magazine…
Et vous, que vous inspire Audrey Hepburn ?

À la semaine prochaine.

(pour réagir à ces chroniques, vous pouvez  soit laisser un petit commentaire, soit m’écrire à : tiffany.chroniques@gmail.com)

 

Bienvenue dans le monde de Tiffany

zen

Comme vous l’avez remarqué, j’écris une petite chronique chaque semaine.
Mais ça ne veut pas dire pour autant que je peux écrire n’importe quoi.
Il faut quand même garder un minimum d’éthique et ne pas dépasser les bornes.
De toute façon, ce n’était pas mon intention. Mon intention à moi, c’est de vous procurer du plaisir. Voilà un terme qui pourrait sous-entendre autre chose… et là, bien entendu, je passe pour celle qui dépasse les bornes ou bien pour l’obsédée de service… Mais rassurez-vous, le plaisir que j’aimerais partager avec vous est ce plaisir que nous avons à lire (ou même écouter) quelque chose de plaisant, d’agréable et surtout sans prise de tête.
Vous lisez certainement tous l’actualité ou bien vous écoutez les nouvelles à la radio. Alors dans ce cas, je ne vous parlerai pas de ce qui se passe dans le monde, sauf si on peut se marrer un peu.
Alors de quoi je vais vous parler, me demanderez-vous ? De tout et de rien…. (je sais, c’est une réponse de Normand, mais au fil des semaines, vous verrez que ça en vaut la peine !) Pourquoi se gaver de mauvaises nouvelles à longueur de journée quand la vie peut être beaucoup plus agréable à vivre avec plein de bonnes nouvelles ? Lesquelles ? C’est la question que l’on se pose tous (avouez-le !) mais on fait l’autruche et on continue à lire toutes les catastrophes, naturelles ou pas, qui déferlent sous nos yeux.
Et bien moi, je dis stop ! Stop aux mauvaises nouvelles et bienvenue à la joie et la bonne humeur !
D’ailleurs, saviez-vous que « Bienvenue » au Québec a une autre signification que celle que nous connaissons ? (pour le découvrir, cliquez sur le lien ci-dessus)
Vous ne le saviez pas ? Et bien comme on dit chez nous : « vous avez bien fait de vous lever ce matin car vous avez appris quelque chose ». Et si vous le saviez déjà, rassurez-vous, j’en ai d’autres en réserve…

Petite précision : ça ne m’empêchera pas d’aborder, de temps en temps, des sujets un peu plus sérieux (comme le sujet de ma précédente chronique ).

La semaine prochaine je vous explique pourquoi avoir choisi ce pseudo pour mes futures chroniques 🙂

(pour réagir à ces chroniques, vous pouvez soit laisser un petit commentaire, soit m’écrire à : tiffany.chroniques@gmail.com)

A la semaine prochaine !